Culture gorge


Généralement, la culture de gorge se fait pour mettre en évidence l’origine de maux de gorge ou du pharynx. Les facteurs qui peuvent provoquer des maux de gorge sont : les virus, les bactéries, le tabac, la pollution, l’alcool, la fièvre des foins et autres allergies. Malgré l’existence de trousse de détection rapide, la culture demeure la méthode microbiologique de référence pour la mise en évidence du streptocoque A ou streptocoques hémolytiques des groupes C et G. La sensibilité de la culture est en effet de 90-95 % tandis que pour les trousses de détection rapide la sensibilité se situe entre 80-90 %. C’est la raison la plus fréquente de la recommandation du test de culture de gorge. La pharyngite est une inflammation aiguë du pharynx et des tissus lymphoïdes, d’origine bactérienne (streptocoque bêta -hémolytique du groupe A (S. pyogènes) Streptococcus viridans, Mycoplasma pneumoniae, ou virale (rhinovirus, adénovirus, virus respiratoire syncytial, influenza A et B, adénovirus et virus de l’herpès). L’origine peut également être non infectieuse (allergie, sinusite, substances irritantes,...).

La pharyngite à streptocoque est causée par une variété de bactéries dénommées streptocoques. La douleur de cette infection ressemble souvent à celle des maux de gorge causés par d’autres bactéries ou virus mais elle est capable de relâcher dans la circulation une toxine dénommé streptolysine qui peut provoquer des complications. Le mal de gorge peut être un signe de mononucléose aussi causée par le virus Epstein -Barr. La présence de ganglions dans le cou, de tâches blanchâtres sur les amygdales et une sensation de fatigue sont spécifiques à cette maladie. La toux et l’écoulement nasal sont plus fréquents dans les cas d’infections virales. La culture de gorge prouve sa nécessité par le fait d’une sensibilité très élevé (90-95%) et aussi par l’antibiogramme qui donne la possibilité de choisir le meilleur antibiotique pour la thérapie.

retour