Bilan électrolytique


Les substances minérales appelées aussi électrolytes sont indispensables à l’organisme. Les électrolytes assurent l’équilibre des liquides corporels. Leur concentration dans le sang est très importante dans le cas de déshydratation ou de problèmes rénaux.

De tous les organes, l’intestin, et en particulier l’intestin grâle, est celui qui détient la plus grande capacité de sécrétion d’eau et d’électrolytes. L’équilibre en sel et en eau est assuré par une valeur normale de sodium et de chlore.

Le sodium est l’électrolyte le plus important dans le liquide extracellulaire. Sa présence détermine les échanges d’eau entre le liquide extracellulaire et le liquide intracellulaire. Ils servent aussi d’indicateurs pour le fonctionnement des reins et des glandes surrénales. Le besoin minimum en eau est de 1,25 l/j. Cet apport doit être majoré en cas de diminution de la quantité d’aliments consommés, d’hyper catabolisme et de fièvre. Il y a augmentation de sodium dans les cas des maladies rénales, maladies cardiaques, déshydratation, diminution du sodium, problèmes hormonales et vomissement.

Les niveaux de Chlorure vont souvent de pair avec le taux de sodium, parce que le chlorure de sodium, ou sel commun, est un composant majeur du sang. Une augmentation des chlorures : maladie héréditaire, myélome multiple, amyloïde, maladie auto-immunes, certains médicaments (ex : gentamicine)

Le K+ est un électrolyte presque exclusivement intracellulaire. Il joue un rôle dans la contraction musculaire et dans l’excitabilité neuromusculaire. Les besoins sont de 1 g par jour. Le potassium affecte plusieurs organes importants dont le cœur. Le niveau de potassium augmente lors d’une insuffisance rénale, et peut être anormal dans des cas de vomissements ou de diarrhée. Une augmentation tout comme une diminution importante du potassium peut engendrer : faiblesse, confusion, paralysie respiratoire, arrêt cardiaque.

Valeurs de référence

Sodium 138 à 143 mmol/l

Potassium 3,5 à 4,5 mmol/l

Chlore 98 à 104 mmol/l

retour