Bilan Biochimique


Le bilan biochimique est un test qui permet de mesurer plusieurs composantes chimiques du sang tel que : Acide urique, albumine, ALP, ALT, AST, Bilirubine totale, Bilirubine directe, Calcium, Cholestérol, Triglycérides, Créatinine, Glycémie, G-GT, Phosphore, Protéine Totale ainsi que l’Urée .Ce test permet donc de vérifier le bon fonctionnement de l’organisme. Les résultats obtenus pour chacune de ces composantes permettent d’informer le médecin sur l’état de santé de chaque organe de l’organisme (foie, rein, pancréas, etc.) L’acide urique, urée, créatinine, albumine, protéines totales et bilan électrolytique informent sur la fonction rénale ainsi que sur le pouvoir de filtration de cet organe. La créatinine, l’urée et acide urique, sont des déchets protéiques produits par le métabolisme, les reins éliminent ces derniers par l’urine. L’urine permet aussi l’élimination des surplus de vitamines, d’hormones, de médicament, d’ions ou encore le surplus d’eau. L’incapacité partielle ou totale d’éliminer ces déchets cause une intoxication endogène pouvant provoquer l’urémie et le coma. Des taux anormaux de phosphore, de sodium ou d’acide urique peuvent aussi être dus à une insuffisance rénale. L’azote urémique sanguin (BUN) est un déchet normalement éliminé par les reins dans l’urine. Un haut taux de BUN peut être causé par une diète riche en protéine, une déshydratation, une insuffisance rénale ou une insuffisance cardiaque. La créatinine est un déchet de la digestion des protéines qui permet de mesurer le bon fonctionnement des reins. Un taux élevé de ce composé indique normalement une insuffisance rénale. L’Albumine est la plus importante protéine du sang. Elle maintient l’équilibre aqueux des cellules, leur apporte des nutriments et élimine les déchets. Un faible taux d’albumine indique généralement des problèmes nutritifs. Les maladies rénales sont multiples et de différents degrés de gravités mais l’insuffisance rénale aigue est la plus grave. Le plus souvent, elle est réversible lorsque l’intervention est rapide et efficace. Le Calcium et le Phosphore, sont des composants majeurs des dents et des os, leurs rôles sont indispensables au bon fonctionnement des nerfs et des muscles. Ils participent aussi aux réactions chimiques des cellules. Un faible taux de ces composés dans l’organisme et ce durant une longue période de temps peut occasionner des dommages aux os, aux nerfs et aux muscles. Toutefois, on note qu’un taux élevé de ces derniers peut apparaître dans les cas d’insuffisance rénale. ALP - Les isoenzymes des phosphatases alcalines sont exprimés dans des tissus différents tels que : foie, os, placenta et intestin. ALP hydrolyse les esters phosphoriques durant les dernières étapes de la digestion. Par exemple, les nucléotides produits par les nucléases pancréatiques sont transformés en nucléosides par la phosphatase alcaline avant leur absorption. Une augmentation du taux de phosphatase alcaline se rencontre dans toutes les formes de cholestase, en particulier en cas d’ictère par obstruction. Le taux de phosphatase alcaline augmente également dans les cas de maladies osseuses (maladie de Paget, hyperparathyroïdie, rachitisme, ostéomalacie) ainsi qu’en cas de fracture et de tumeur maligne. Une augmentation importante de l’activité de la phosphatase alcaline peut être observée temporairement chez les enfants et les adolescents. ALT, AST, GGT - Les valeurs élevées à différents degrés peuvent indiquer un trouble hépatique. Des taux élevés d’enzymes peuvent indiquer des dommages au foie causés par les médicaments, l’alcool, l’hépatite ou les drogues. L’alcool, l’excès de calories lipidiques et glucidiques, les virus B et C ainsi que les médicaments sont les principaux responsables d’une augmentation modérée et prolongée des transaminases. Une surcharge pondérale et la stéatose qui s’y associent peuvent être responsables d’une élévation modérée des transaminases, principalement des ALT. Bilirubine totale, Bilirubine directe - La sécrétion biliaire est régularisée par des facteurs nerveux et hormonaux. La stimulation vagale du foie peut accroître plus de deux fois le taux normal de production de la bile. Les dosages de bilirubine servent au diagnostic de maladies hépatiques, à la détection d’une anémie hémolytique et à l’évaluation de gravité d’un ictère. Des valeurs très élevées sont retrouvées dans les ictères par obstruction ou hépatites virales, l’anémie Biermer, l’ictée physiologique du nouveau-né et l’hyperbilirubinémie par déficit de glycuronoconjugaison. Le Glucose est un sucre décomposé dans les cellules pour produire de l’énergie. L’insuline est une hormone pancréatique qui intervient dans le métabolisme de ce principe alimentaire (carbohydrates), une faible dose d’insuline peut produire ‘’le diabète’’ une diminution de sécrétion d’insuline suivi en conséquence par l’augmentation du taux du glucose. Cholestérol, Triglycérides - Les lipides sont les matières grasses consommées dans l’alimentation. Les lipides dans le sang ont une origine soit : exogène, alimentaire ou endogène. Après 45 ans chez les hommes et 55 ans chez les femmes ou après la ménopause, le risque cardiovasculaire est accru et, pour ce motif, le bilan lipidique, est très important. La détermination des lipides peut être utile dans un contexte de dépistage familial lorsqu’une anomalie lipidique héréditaire est retrouvée chez l’un des membres de la famille, dans les cas d’obésité ou de diabète.

retour